Archives de catégorie : Actualités

L’intelligence artificielle, faut-il s’en inquiéter ?

Elle est partout et elle risque de changer le monde durablement : l’IA, l’intelligence artificielle ! 

Après la révolution numérique, ça pourrait-être le nouvel enjeu du monde moderne.
Invisibles, des algorithmes sont omniprésents dans notre vie quotidienne : santé, commerce, téléphonie, météo, ou encore un site de rencontres…
De nombreux services utilisent ces algorithmes de prédiction, autrement dit brassent de grandes quantités de données et s’en servent pour nous fournir une réponse automatique à un problème.
Et parfois, mais pas toujours, l’intelligence artificielle l’emporte sur l’intelligence naturelle, celle de l’homme.
D’où la crainte, la peur, voire le fantasme… de se faire manger par celui qu’on a nourri.
Alors, faut-il se réjouir de ce progrès technologique ou s’en inquiéter ?

Lire la suite sur RFI

Réseaux sociaux : coup de neuf sur le recrutement français

Outil à risque ou véritable machine à recrutement, les réseaux sociaux ont bouleversé le recrutement et notamment en France, où les modèles d’une autre époque prennent un coup de neuf. Analyse de Pierre-Yves Sanséau, professeur en gestion des ressources humaines à Grenoble école de management.

Quelle est la portée des réseaux sociaux pour la recherche d’emplois ?

“Les réseaux sociaux type LinkedIn ont bouleversé le recrutement très rapidement, en quelques années. Le phénomène Le Bon Coin, devenu premier site de recrutement en France, se place bien devant Pôle Emploi. Le recrutement des populations cadre a été particulièrement bouleversé : six à sept recrutements se font via les réseaux sociaux.

Les réseaux sociaux permettent de mettre en valeur le candidat qui cherche un emploi et de présenter les profils des entreprises et leurs besoins en recrutement. Viadeo a perdu beaucoup d’audience mais LinkedIn dispose d’algorithmes qui permettent de faire matcher la demande et l’offre, via des fonctionnalités supplémentaires payantes.

Cette rapidité et cette instantanéité sont opposées au recrutement que l’on connaissait jusque-là, qui était très long et très lourd en procédures. Tout cela permet également aux entreprises et aux candidats d’avoir une visibilité nouvelle.

La situation de l’emploi est d’ailleurs critique au point qu’en plus d’un important taux de chômage, de nombreux postes ne sont pas pourvus en France.”

A quand remonte leur utilisation massive pour le recrutement ?

“Une date m’a marquée : il y a six ans, alors que je passais du temps en Californie pour mon travail chez GEM, un ami m’a confié qu’il recevait deux propositions d’embauche par jour via LinkedIn, en ayant simplement mis son profil à jour. En France, on constate une vraie révolution depuis environ quatre ans. Les générations Y et Z intègrent très vite que leur avenir professionnel se jouera sur les réseaux sociaux. Il faut aujourd’hui être suffisamment visible en permanence pour cultiver son employabilité.

J’ai le sentiment, sans pouvoir l’affirmer, que Le Bon Coin est moins destiné aux cadres mais plutôt aux emplois intermédiaires tandis que les réseaux sociaux seraient plus centrés sur les postes de cadres.”

Lire la suite sur L’Essor

La puissance de la voix peut aider les équipes marketing à capitaliser sur le contenu

Résumé de 30 secondes:

  • Trint, une plate-forme technologique de transcription basée sur l’IA, a publié un livre blanc expliquant comment réutiliser la vidéo et l’audio dans plusieurs types de contenu.
  • Les événements virtuels présentent une énorme opportunité de réutiliser la vidéo et l’audio au-delà de l’événement initial, mais uniquement si ce contenu est accessible.
  • La technologie Speech-to-Text comme celle de Trint peut transcrire l’audio en temps réel à l’aide de l’IA. Il a un haut degré de précision, ce qui permet de transformer le contenu vocal en transcriptions qui peuvent ensuite être réutilisées en tant que blogs, decks de vente, histoires de clients, publications sur les réseaux sociaux, etc.
  • Les outils de transcription automatisés, comme la plate-forme de synthèse vocale basée sur l’IA de Trint, offrent une solution rapide (et simple) pour rendre le contenu vidéo plus accessible grâce au sous-titrage vidéo et aux transcriptions.
  • La plate-forme de Trint permet la collaboration en équipe, ce qui est essentiel pendant cette période de travail à domicile, combinant la transcription automatisée avec une précision améliorée par l’IA. Apprenez-en plus en téléchargeant leur livre blanc gratuit sur ClickZ.

Comment pouvez-vous faire travailler votre vidéo et votre audio plus dur, augmenter la vitesse globale de mise sur le marché pour la production de contenu et obtenir un meilleur retour sur investissement? En un mot: transcription intelligente (d’accord, c’est deux mots).

Trint est une plateforme de technologie de transcription basée sur l’IA basée à Londres. Ils expliquent comment tirer parti de la puissance du contenu audio et vidéo dans leur livre blanc, Capitaliser sur le contenu: comment les équipes marketing peuvent tirer le meilleur parti de leurs investissements dans le contenu.

Contenu créé en partenariat avec Trint

Les événements virtuels fournissent une richesse de contenu

Cette année, nous devenons tous virtuels par nécessité, avec des événements tels que des conférences, des cours et des séminaires se déroulant en direct sur Zoom et d’autres plates-formes.

Les événements virtuels présentent une énorme opportunité de réutiliser le contenu audio au-delà de l’événement initial, mais uniquement si ce contenu est accessible.

Trint écrit: «La réutilisation de vos vidéos dans des blogs, des plateaux de vente, des e-mails, des témoignages de clients et des publications sur les réseaux sociaux rend votre contenu plus accessible aux consommateurs sur plusieurs plates-formes, points de contact et appareils.»

Transformer votre audio et votre vidéo en nouveau contenu nécessite une transcription précise, ce qui est incroyablement long, voire exaspérant, lorsqu’elle est effectuée manuellement.

La technologie speech-to-text de Trint peut transcrire le contenu parlé en temps réel. Avec l’aide de l’IA, il offre un haut degré de précision, ce qui permet aux spécialistes du marketing de gagner beaucoup de temps en transformant leur contenu audio et vidéo en transcriptions qui peuvent être réutilisées de nombreuses manières.

L’importance du sous-titrage vidéo

Si l’un des principaux avantages de la transcription du contenu enregistré en texte est la possibilité de le réutiliser pour des supports marketing, il fournit également un élément essentiel pour la convivialité. À savoir, sous-titrer des vidéos.

Les sous-titres, qui sont des sous-titres superposés sur les vidéos, ne sont pas seulement un «  bon à avoir  » pour les nombreux utilisateurs de médias sociaux qui regardent des vidéos sans le son (jusqu’à 85% sur Facebook), mais ils sont requis par la loi.

L’Americans with Disabilities Act oblige les organisations à fournir des sous-titres codés ou des transcriptions vidéo, rendant le contenu enregistré accessible aux personnes handicapées.

La plate-forme de synthèse vocale basée sur l’IA de Trint offre un moyen rapide (et facile) de produire des sous-titres et des transcriptions vidéo.

Trint peut transcrire l’audio en temps réel, de sorte que les réunions, les appels téléphoniques et les événements en direct peuvent être capturés instantanément, ce qui facilite la conformité et la convivialité.

Libérer le pouvoir de la parole

Tirer parti du contenu audio et vidéo afin qu’il puisse être utilisé pour des supports marketing textuels nécessite de la précision. Trint énumère plusieurs ingrédients clés qui aident à atteindre cet objectif, comme suit:

  • Transcription automatisée: Avec la transcription automatisée, les inefficacités et les erreurs inhérentes à la transcription manuelle sont minimisées. Il vous permet également de transcrire des événements en temps réel, ce qui vous permet de produire rapidement du contenu au fur et à mesure que l’événement se déroule.
  • Plateforme de productivité: Les transcriptions modifiables de Trint permettent aux équipes de travailler ensemble, permettant la collaboration et éliminant les goulots d’étranglement. L’édition et la distribution d’une transcription Trint sont faciles et réduisent le risque d’erreur lié à la jonglerie entre plusieurs versions d’une transcription tapée manuellement.
  • Précision améliorée par l’IA: La transcription basée sur l’IA crée rapidement des documents précis, ce qui permet aux utilisateurs d’économiser jusqu’à 75% du temps consacré à la transcription manuelle. Des transcriptions rapides et précises donnent aux entreprises la possibilité de produire et de réutiliser du contenu écrit plus rapidement que jamais. La technologie de Trint combine la reconnaissance vocale automatisée (ASR) avec le traitement du langage naturel (PNL), pour produire des transcriptions rapides avec une précision aussi élevée que 99%, avec un son et une parole clairs.

Capacités de collaboration avec Trint

Alors que la transcription automatisée à elle seule peut aider à améliorer la vitesse de mise sur le marché de votre contenu, Trint est un outil collaboratif visant à faciliter la collaboration en équipe. En tant que tels, ils ont doté leur plateforme de capacités qui permettent aux équipes marketing de travailler ensemble pour produire du contenu plus rapidement. Quelques-uns d’entre eux incluent:

Lire la suite sur NewsChastin

Étude : 31 % des Français ont déjà acheté un produit via un réseau social

Les Français achètent principalement via Facebook, Instagram et Snapchat.

Les réseaux sociaux : un nouveau canal de vente pour les marques. © YouGov

Cette étude est présentée par l’institut YouGov France et a été réalisée au cours du mois de novembre 2020 auprès de 1022 personnes âgées de 18 ans et plus, qui sont représentatives de la population française.

Les 18-34 ans font partie des acheteurs principaux sur les réseaux sociaux

L’étude démontre que 38 % des 18-34 ans ont déjà acheté un produit via un réseau social, soit 7 % de plus que toutes les générations confondues. Au sein de cette tranche d’âge, les 25-34 ans sont 39 % à déjà avoir effectué un achat par le biais d’une plateforme sociale.

Les personnes de plus de 45 ans sont moins nombreuses à avoir déjà procédé à un achat : 30 % pour les 45-54 ans et seulement 24 % pour les 55 ans et plus, mais ce n’est pas pour autant qu’elles sont réticentes à l’achat. On note que plus de la moitié des 45-54 ans (57 %) n’ont jamais réalisé un achat sur un réseau social mais seraient prêts à le faire.

Facebook est le leader du social shopping chez les Français

Le top 5 des réseaux sociaux avec lesquels les Français ont déjà réalisé un achat est le suivant :

  • Facebook (76 %)
  • Instagram (23 %)
  • Snapchat (11 %)
  • Pinterest (5 %)
  • TikTok (4 %)

Les principales raisons qui encouragent les consommateurs à acheter sont les suivantes : une offre promotionnelle (39 %), le produit n’est pas commercialisé ailleurs (25 %), un processus d’achat pratique et rapide (24 %), le produit est commercialisé par leur marque préférée (11 %), le produit est recommandé par un influenceur (10 %), le produit est recommandé par une célébrité (6 %).

Les Français dépensent majoritairement entre 20 et 50 € par achat

La moitié des Français dépensent en moyenne entre 20 et 50 € pour un achat via un réseau social, tandis que 30 % vont avoir un budget de moins de 20 €. Peu de personnes dépensent plus de 50 € : seulement 9 % entre 50 et 100 € et 5 % pour des achats de plus de 100 €.

Concernant ceux qui ont déjà effectué un achat via un réseau social, l’étude met en avant deux chiffres intéressants : 39 % de ces personnes ont tendance à faire des achats compulsifs et 23 % sont plus susceptibles d’être intéressé(e) par des publicités visibles sur les réseaux sociaux que sur des sites web classiques.

Lire la suite sur Blog du Modérateur

Réseaux sociaux : l’autre pays de la science

Qu’appelle-t-on “influence” dans le domaine d’internet ? Comment la science y est-elle abordée et sous quelles formes ? Quel impact la pandémie a-t-elle eu sur les influenceurs scientifiques ? Quel rôle doivent jouer ces réseaux dans un contexte comme celui que nous vivons ?

Le sachiez-vous ? Au cours de la première vague épidémique, au printemps… le British Medical Journal a conduit une enquête sur la pertinence et la qualité des vidéos YouTube consacrées à la maladie. Figurez-vous que sur le panel de vidéos sélectionnées, 1 sur 4 contenaient des informations non-factuelles, et trompeuses, pour un total de plus de 62 millions de vues. Heureusement, les réseaux sociaux ne sont pas qu’une route épineuse qui mène vers l’enfer de la désinformation. La crise sanitaire a donné une nouvelle ampleur à des vulgarisatrices ou teurs qui ont effectué un travail sérieux et sourcé, et qui ont vu leur nombre d’abonné s’envoler. Alors : les réseaux sociaux : enfer ou paradis de l’information scientifique ?

Réseaux sociaux, l’autre pays de la science. C’est le programme influencé qui est le nôtre pour l’heure qui vient, bienvenue dans La Méthode scientifique.

Lire la suite sur France Culture

Apple rachète une société dont l’intelligence artificielle peut comprendre ce qu’il y a dans vos vidéos

La photo est un aspect extrêmement important dans l’utilisation des smartphones. Que ce soit dans la prise de photo en elle-même ou dans la gestion des clichés, les fabricants et éditeurs travaillent d’arrache-pied. Apple aussi, bien évidemment.

L’une des fonctionnalités très appréciés de Google Photos est l’utilisation par Google de l’intelligence artificielle pour aider à identifier les personnes et objets sur les photos. Étant donné le nombre de photos que l’on peut prendre avec l’appareil de notre smartphone, il est parfois difficile de retrouver un cliché particulier. Avec une telle indexation par l’intelligence artificielle, la recherche devient bien plus facile.

Apple rachète une société spécialiste de l’intelligence artificielle

Apple dispose d’une fonctionnalité similaire, évidemment, mais aujourd’hui, la firme de Cupertino semble vouloir aller plus loin. En effet, si l’on en croit Mark Gurman, de Bloomberg, la marque à la pomme aurait acquis la société Vilynx il y a quelques mois. Il s’agit d’une startup spécialiste de l’intelligence artificielle et notamment dans l’analyse de vidéos pour comprendre leur contenu grâce aux indices visuels, audio et même textuels.

L’intelligence artificielle de l’entreprise a déjà été utilisé pour aider à créer des tags pour les vidéos et faciliter leur recherche. Apple a depuis confirmé cette acquisition via un communiqué ô combien laconique que l’on ne connait que trop bien : “Apple achète de petites sociétés de technologie de temps à autre et n’a généralement pas pour habitude de discuter de ses intentions.”

pour mieux comprendre et indexer les vidéos que nous prenons sur nos smartphones

Difficile de savoir ce que Apple a l’intention de faire avec une telle acquisition mais comme dit, peut-être la firme de Cupertino souhaite-elle améliorer cette détection des éléments pour l’indexation et appliquer le même principe que sur son application Photos aux vidéos. Ce genre d’acquisitions est d’ordinaire appliqué de manière très subtile. Si Apple devait effectivement intégrer la technologie de Vilynx, peut-être ne le saurions-nous même pas.

Lire la suite sur BE GEEK

Des Journées du digital toujours plus numériques

La manifestation, qui dure jusqu’à ce mardi, se déroule quasiment exclusivement sur Internet. Les ambitions sont plus élevées pour 2021.

Cette année, la quatrième édition des Journées du digital se déroule de manière particulière. D’abord parce qu’il n’y a plus un seul jour d’événements, mais trois: depuis le dimanche 1er novembre et jusqu’à ce mardi, plus de 400 événements sont organisés en Suisse. Ensuite, pandémie oblige, la manifestation se déroule à plus de 90% en ligne. Rappelons que son objectif est de sensibiliser la population à tous les enjeux de la numérisation.

Des «premiers échos positifs» 

C’est depuis le site Digitaltage.swiss/fr que n’importe qui peut participer à des sessions parlant de la protection des données, de l’avenir de la numérisation de la Suisse ou encore des défis du monde digital pour les personnes âgées. Depuis Yverdon, la HEIG-VD mettra aussi par exemple à disposition une plateforme de sensibilisation à la sécurité informatique, permettant au visiteur de découvrir le monde du hacking éthique. Une poignée d’événements a aussi lieu de manière physique. La manifestation est organisée par l’initiative Digitalswitzerland, qui vise à accélérer la numérisation du pays. Elle bénéficie notamment du soutien de Google, des CFF, de Swisscom, de la SSR et de Ringier, qui possède Le Temps via une coentreprise avec Axel Springer.

Selon les initiants de l’événement, les premiers échos sont positifs. «L’accès aux contenus est très facile, un clic suffit et il n’y a pas besoin de s’enregistrer. Même les personnes peu à l’aise avec le monde numérique peuvent participer», assurait lundi, lors d’un point de presse virtuel Diana Engetschwiler, cheffe du projet global des Journées du digital. Mais les rencontres physiques manquent cette année, a estimé lors de cette conférence Marc Walder, initiateur de Digitalswitzerland et directeur de Ringier: «Lorsque nous organisons des événements dans les gares, nous touchons un public beaucoup plus large. Nous n’avons hélas pas pu organiser de telles manifestations d’envergure cette année.»

Lire la suite sur Le Temps

Ereferer, Une Solution De Netlinking Enfin Économique !

Le Netlinking est une stratégie très en vogue dans l’univers du marketing digital. Il permet d’améliorer le positionnement et la visibilité d’un site internet, en augmentant le nombre de backlinks vers ce site. Ces liens sont insérés dans des articles sur des sites de grande audience, et dont le public correspond à celui visé. Cela peut se faire naturellement, par un échange ou un achat de liens.

Plusieurs plateformes en ligne proposent des services de Netlinking, mais elles ne sont hélas pas toutes fiables. Et les plateformes ayant la réputation d’offrir un service de qualité sont souvent très onéreuses, ce qui ne facilite pas l’accès à leurs services. Ereferer est le parfait compromis entre une qualité de service irréprochable et un coût relativement économique.

Nous vous proposons à travers cet article d’aller à la découverte de cette solution de Netlinking pour booster efficacement votre visibilité à petits coûts.

Votre Netlinking dans les annuaires

 Votre référencement dans les annuaires est déterminant pour améliorer votre positionnement dans les résultats de recherche et votre visibilité en général. Google est le premier visiteur des annuaires en ligne, ce qui fait du référencement dans les annuaires, un réflexe naturel pour votre visibilité. Mais, encore faut-il que ces annuaires soient pertinents et de grand intérêt pour vous. Il faut donc éviter les annuaires médiocres si vous espérez avoir de bons résultats dans votre référencement.

Ereferer grâce à ses partenariats vous donne accès à plus de 300 annuaires, parmi les plus populaires dans la francophonie. Vous avez dès lors la possibilité de choisir vous-même les annuaires sur lesquels vous aimeriez être référencé. Vous devez aussi préciser vos ancres ainsi que la fréquence de soumission. A partir de ce moment, Ereferer se charge de tout et la soumission se fait manuellement auprès de ces annuaires, pour un taux de validation de plus de 90 %.

Votre Netlinking dans les blogs

Les blogs à forte audience et attirant un public cible correspondant à celui visé pour le développement de vos activités sont d’un grand intérêt pour votre référencement. En effet, vous pouvez y acheter des articles sponsorisés afin de générer des backlinks vers votre site. Vous améliorez ainsi votre positionnement dans les résultats de recherche ainsi que votre visibilité. Pour le succès de l’opération, les blogs doivent être choisis avec soin pour réellement attirer vers votre site le public correspondant.

Ereferer vous offre la possibilité de publier vos articles dans des milliers de blogs, aux thématiques aussi diverses que variées. Plusieurs options s’offrent à vous : vous pouvez publier vos propres articles en accord avec la thématique du blog sélectionné, vous pouvez également confier la rédaction de vos articles à Ereferer ou au partenaire directement.

Toutefois, Ereferer ne propose pas d’accompagnement pour vous suivre sur la durée dans votre processus de référencement. N’hésitez pas à solliciter les services d’une agence partenaire telle que Seonity.com pour vous accompagner dans le déploiement de votre stratégie.

Votre relation presse médias

Ereferer vous propose de toucher une audience encore plus grande à travers une communication auprès des plus grands journaux et sites internet. Une telle communication est de nature à améliorer votre e-réputation, ainsi qu’à booster votre visibilité dans les moteurs de recherche. En associant cette démarche à celles qui précèdent, vous vous retrouverez très vite sur la première page des résultats de recherche.

En effet, une bonne e-réputation est un aspect à ne pas occulter lorsque l’on travaille à un meilleur référencement dans les moteurs de recherche. Lorsque vous communiquez auprès des grands journaux et sites internet ayant une voix d’autorité, vous envoyez un signal fort sur la qualité et le standing des services que vous proposez. C’est une bonne façon de booster sa communication et de susciter la confiance des internautes. Cela aura l’effet de multiplier le trafic vers votre site, avec une incidence directe sur votre positionnement.

Lire la suite sur Forbes

Réveillez le digital-native qui sommeille en vous

Nous entrons dans une nouvelle ère de la vente B2B. Sous l’effet conjugué de l’évolution des habitudes des consommateurs, des évolutions économiques et des nécessités engendrées par le COVID-19, les équipes de vente font face à de profondes évolutions de leurs modes de travail et doivent rapidement se réinventer.

Si les équipes de ventes ont globalement bien su s’adapter aux nouveaux modes de travail, la perte de la possibilité de rencontrer des clients et prospects en personne se ressent comme un réel manque pour nombre d’entre elles. Ces rencontres en tête-à-tête, que ce soient lors de rendez-vous avec des clients de longue date ou de salons interprofessionnels, étaient clés pour se créer un réseau et booster les ventes. Cette disparition accentue la nécessité pour les équipes de ventes de s’adapter à un environnement digital-first. C’est notamment ce que souligne une étude de McKinsey, qui constate une croissance des ventes en ligne par rapport à celles en magasin avec le COVID-19. D’après l’étude, 64 % des entreprises B2B estiment que la vente à distance est tout aussi efficace, voire plus efficace, que la vente sur le terrain.

L’ère des « guerriers de la route » semble toucher à sa fin. Dans ce Nouveau Monde, quelle place les équipes de ventes conserveront-elles ?

Saisir l’opportunité de se réinventer

La perte de rencontres en tête-à-tête et de salons interprofessionnels peut être compensée par des gains dans le digital.

L’évolution vers une approche digital-first peut offrir de nombreuses opportunités aux équipes de ventes. Par exemple, elle peut les aider à augmenter leur productivité, mais aussi leur offrir de nouveau moyen de contacter leurs prospects, leur donnant ainsi un clair avantage par rapport aux équipes concurrentes, potentiellement moins productives et ayant des interactions limitées avec leurs prospects en période de confinement. Avec la possibilité de travailler à distance, les vendeurs passent aussi mois temps à se déplacer, ce qui signifie aussi plus de temps pour se concentrer sur la recherche de nouveaux prospects et accélérer le cycle de vente.

Sans surprise, la technologie est au cœur de ce changement. Les responsables des ventes ont la responsabilité d’investir dans des outils permettant de compenser le manque créé par l’absence de réunions et salons interprofessionnels. Considérer ce changement imposé comme une opportunité d’amélioration est clé pour les équipes de vente à l’ère (digitale) actuelle.

Les équipes de vente doivent prendre le temps d’évaluer le parcours (digital) client et de comprendre comment remplacer des rencontres physiques par des interactions en ligne. L’adoption d’une culture “digital-first” n’est plus facultative : elle est devenue essentielle pour recréer un lien avec les clients, mais aussi pour augmenter la productivité et améliorer les performances opérationnelles.

Passer le cap du digital

La clé pour réussir dans un monde digital est d’adopter des outils de sales enablement qui permettent aux équipes de vente et de marketing d’utiliser le contenu de manière plus efficace et plus pertinente afin de raccourcir le parcours client. Cela aidera les entreprises à mettre en œuvre un storytelling plus cohérent et améliorera l’expérience client.

Le contenu est essentiel pour dynamiser les ventes en ligne, et c’est là que le storytelling digital prend toute son importance. Donner aux vendeurs les outils nécessaires pour utiliser un contenu en cohérence avec leurs besoins et les préférences de leurs clients favorisera les transactions, car les vendeurs peuvent démontrer rapidement et efficacement qu’ils comprennent les besoins du client. Les équipes de vente peuvent partager un contenu personnalisé et adapté, tels que des cas clients pertinents, ce qui constitue un moyen efficace de nouer des contacts avec des acheteurs.

Une fois les outils de sales enablement en place, les équipes bénéficient d’un accès à une source unique de contenu qui leur permettra de découvrir, de personnaliser et de fournir facilement les bonnes informations aux bons clients, puis d’en mesurer l’impact.

Cet élément de mesure a un rôle central à jouer dans un monde où les données sont de plus en plus importantes. C’est d’ailleurs ce qu’illustre la récente enquête “State of Sales” de LinkedIn, qui révèle que les départements de vente B2B exploitent plus que jamais l’analyse des données, notamment pour la prospection (56 %), l’évaluation des performances (51 %) et l’évaluation des modèles de perte d’activité (48 %).

La force des données est particulièrement évidente lorsqu’il s’agit de mesurer l’engagement des clients. Sur quel contenu le client passe-t-il du temps ? Quel est le contenu qui a le plus d’impact dans un secteur spécifique ? Quel type d’informations les acheteurs recherchent-ils à un certain stade du parcours du client ? L’intégration de systèmes d’analyse de données qui fournissent les réponses à ces questions est essentielle pour aider les vendeurs non seulement à mieux sélectionner le contenu qu’ils font parvenir à leurs clients et prospects, mais aussi à capter leur attention malgré la distance.

Lire la suite sur It Social

Le nouveau portail vocal de Cognigy porte les expériences de service client à un niveau encore plus élevé

L’IA conversationnelle vocale résout les défis en termes de communications et augmente la satisfaction des clients et des employés, grâce à l’automatisation, améliorant la précision et l’efficacité

DÜSSELDORF, Allemagne et SAN FRANCISCO et SYDNEY–(BUSINESS WIRE)–Cognigy, un leader mondial en IA conversationnelle, a annoncé aujourd’hui le lancement de Cognigy Voice Gateway (VG), une solution vocale d’intelligence artificielle, qui déploie des agents virtuels (bots vocaux à conversation naturelle) pour les appels vocaux entrants et sortants automatisés, aussi bien par voie téléphonique, que via le Web ou le mobile. La solution Cognigy VG est conçue pour permettre aux entreprises d’automatiser de gros volumes de demandes auprès du service client, tout en fournissant des expériences personnalisées de haute qualité, à grande échelle, sur n’importe quel canal et dans n’importe quelle langue.

En 2020, les équipes de service à la clientèle ont été confrontées dans tous les secteurs à des problèmes sans précédent, entraînant des réductions de personnel, des problèmes en termes de distribution des charges de travail, et autres. Les centres de contact ont dû faire face à des taux de satisfaction les plus faibles depuis des années, en raison de longs menus SVI, des temps d’attente prolongés, des systèmes de Compréhension du langage naturel (Natural Language Understanding, NLU) inadéquats pour résoudre les problèmes des clients, des options de canaux étroits, et un retard général du progrès technologique.

Cognigy VG est une solution complète qui vient combler ces lacunes. Cette solution de SVI (Serveur vocal interactif), conversationnelle basée sur l’intelligence artificielle et prête pour l’entreprise peut déployer des agents vocaux virtuels, coexister avec la technologie existante, et optimiser le travail des agents humains. Grâce à ses capacités multitâches avancées, Cognigy VG peut traiter des milliers d’appels téléphoniques IA parallèles, avec des flux audio en live en temps quasi réel. Des configurations redondantes avec des instances de portail vocal sous-jacentes sont disponibles pour assurer un fonctionnement 24 h/24 et 7 j/7 dans le respect de l’intégrité.

« L’IA basée sur la voix est le futur du service client et des communications », a déclaré Philipp Heltewig, PDG et co-fondateur de Cognigy. « Les équipes de service à la clientèle ont été submergées pendant la pandémie, et nous dirigeons l’automatisation des conversations pour faciliter la vie à tous. Cognigy Voice Gateway aide désormais nos clients mondiaux à réagir aux pressions en s’adaptant à la demande, en réduisant les temps de résolution des appels, et en surmontant d’autres défis majeurs afin d’améliorer la satisfaction sur de nombreux fronts. »

Points saillants de la Cognigy Voice Gateway :

  • Compétences conversationnelles intelligentes : Comprend, interprète et analyse les appels vocaux pour répondre de manière adéquate en langage humain.
  • Technologie avancée : Utilise des technologies d’intelligence artificielle, nouvelle génération, notamment l’apprentissage automatique (AA), le traitement du langage naturel (TLN), la génération en langage naturel, l’analyse de sentiments, et la reconnaissance vocale, pour fournir un résultat de qualité optimale.
  • Multitâches : Traite simultanément des milliers d’appels ; facilite et accélère la résolution des problèmes routiniers pour les appelants.
  • Assistance pour les agents réels : Accélère les appels routiniers, transférant les appels de manière fluide vers un agent réel lorsqu’une interaction requiert une intervention humaine.
  • Sécurité : Sécurité de qualité entreprise, confidentialité RGPD, résilience, conformité et disponibilité.

Écouter un exemple d’interaction téléphonique automatisée, et en savoir plus sur Cognigy Voice Gateway à l’adresse https://www.cognigy.com/products/voice-gateway.

Lire la suite sur Business Wire