Archives de catégorie : Actualités

Facebook Protect : pourquoi certains utilisateurs doivent l’activer

VU DANS LA PRESSE – Système de sécurité mis en place par le réseau social de Mark Zuckerberg, Facebook Protect doit impérativement être activé chez certains utilisateurs, sans quoi ils n’auront plus accès à leur compte.

« Vous perdrez l’accès à votre compte Facebook tant que vous ne l’aurez pas activé. » Il y a quelques jours, certains utilisateurs de Facebook ont reçu ce message à propos de Facebook Protect leur indiquant qu’ils n’avaient que 15 jours pour l’activer. 

Ce système de sécurité de Facebook permet de protéger des comptes exposés aux cyberattaques comme ceux des hommes politiques, journalistes ou encore activistes, indique Presse Citron. Déployé d’abord aux États-Unis en 2018, Facebook Protect a été lancé en 2020 en France et dans une cinquantaine de pays. 

L’activation consiste en une authentification en deux étapes.

Lire la suite sur RTL

Le Top 10 des réseaux sociaux les plus téléchargés dans le monde en 2021

Vous êtes plutôt TikTok ou Instagram ? Quel réseau social vous aura le plus convaincu en 2021 ? Pour le savoir, découvrez le Top 10 des réseaux sociaux les plus téléchargés dans le monde cette année.

La plateforme Apptopia s’est penchée sur les réseaux sociaux les plus téléchargés en 2021 et, sans surprise, TikTok s’impose une fois de plus comme le grand gagnant aussi bien dans le monde qu’aux États-Unis. Le réseau social chinois, qui a également été classé comme l’application toutes catégories confondues la plus téléchargée de l’année, a cumulé 656 millions de téléchargements dans le monde, dont 94 millions outre-Atlantique.

D’après l’étude, si TikTok s’impose dans le monde, même si son bannissement en Inde a permis à d’autres applications du même genre de percer. C’est le cas de MX TakaTak et Josh, qui reprennent par ailleurs les mêmes codes couleurs que la célèbre application chinoise. Les plateformes spécialement conçues pour l’Inde proposent une offre similaire à leur concurrent de ByteDance avec un fil continu de vidéos courtes autour de la beauté, du chant, de la danse, de la cuisine, le tout bien saupoudré d’humour. L’application MX TakaTak se place ainsi 7e du classement avec 128 millions de téléchargements dans le monde tandis que Josh débarque 10e du classement avec 111 millions de téléchargements.

Avec le métavers, les avatars s’imposent de plus en plus comme une tendance émergente. Si des concours de chants ont opposé des avatars en Chine, désormais un réseau social permet de créer son avatar avant de participer à des chats en 3D avec des utilisateurs à travers le monde. C’est le cas de IMVU qui se classe 10e des réseaux sociaux les plus téléchargés aux États-Unis. Les applications venues d’Asie séduisent de plus en plus les Américains, en témoignent la présence de Bigo Live, une plateforme de streaming, et Likee, un réseau social spécialisé dans les vidéos courtes, à la 8e et 9e place.

Lire la suite sur La Dépêche

L’intelligence artificielle pourrait remplacer 47% des emplois dans les 25 prochaines années

Si la technologie se développe à une vitesse exponentielle, transformant la façon dont nous accomplissons nos tâches quotidiennes et prolongeant nos vies, elle offre également de nombreuses raisons de s’inquiéter.

En particulier, de nombreux esprits supérieurs pensent que l’automatisation coûtera aux humains leur emploi, avec jusqu’à 47 % de tous les emplois disparus dans les 25 prochaines années. Et il y a fort à parier que ce chiffre pourrait être encore plus élevé et que la perte massive d’emplois interviendrait plus tôt. Mais alors, quand votre emploi deviendra-t-il obsolète ? Des chercheurs de l’université d’Oxford ont interrogé les meilleurs experts mondiaux en intelligence artificielle pour savoir quand exactement les machines deviendront meilleures que les humains dans diverses professions.

Katja Grace, du Future of Humanity Institute d’Oxford, a dirigé l’équipe qui a recueilli les réponses de 352 universitaires et experts industriels de l’apprentissage automatique. Elle a ensuite calculé la médiane des réponses pour obtenir des chiffres concrets. Au cours des dix prochaines années, les intelligences artificielles devraient être plus performantes que les humains pour traduire des langues (d’ici 2024), rédiger des essais de niveau secondaire (d’ici 2026), écrire les chansons du top 40 (d’ici 2028) ou encore conduire des camions. Et si l’on s’accorde à dire que la conduite automatique de camions pourrait intervenir d’ici 2027, il est facile de prédire que cela pourrait arriver encore plus tôt, des entrepreneurs technologiques de premier plan comme Elon Musk repoussant constamment les limites et promettant ces innovations plus tôt.

Lire la suite sur Démotivateur

Faut-il passer à Facebook Lite ? Ses avantages face à Facebook

En utilisant Facebook Lite à la place de l’application standard, vous économisez de l’espace de stockage, des données mobiles. Vous pouvez aussi utiliser cette app pour votre second compte Facebook (si vous en avez un).

La plupart d’entre vous utilisent la version classique de l’application Facebook pour Android ou iOS. Pourtant, depuis des années, le réseau social propose une version « Lite » ou allégée de cette application.

Facebook Lite a été conçu pour les utilisateurs du réseau social dans les pays émergents, où les données mobiles coûtent cher par rapport au pouvoir d’achat, et pour les smartphones d’entrée de gamme qui disposent de peu de ressources (mémoire, processeur). L’app Android ne pèse que 1,82 Mo.

Cette version Lite a été conçue pour utiliser moins d’espace, moins de données, et pour fonctionner plus ou moins correctement même sur des connexions 3G ou 2G. A priori, donc, si vous vivez en Europe et que vous possédez un smartphone milieu de gamme ou un appareil premium, cette app n’est pas pour vous.

Pourtant, bien que Facebook Lite ait quelques désavantages (comme des images qui peuvent être de mauvaise qualité et l’absence de certaines fonctionnalités), cette version allégée de Facebook pourrait vous intéresser.

Les avantages de Facebook Lite

Tout d’abord, comme évoqué plus haut, Facebook Lite occupe moins de mémoire. De ce fait, si votre smartphone est régulièrement à court de mémoire (ce qui peut arriver sur des appareils avec seulement 64 Go de stockage), vous pouvez remplacer l’application standard par la version Lite afin que le réseau social prenne moins de place.

Outre cela, Facebook Lite peut également vous aider à avoir une meilleure expérience si vous vivez dans une zone mal couverte par le réseau 4G, ou bien si vous voulez économiser vos données mobiles.

Par ailleurs, Facebook Lite a un autre côté pratique : celui-ci intègre Messenger. De ce fait, pour discuter en message privé avec vos amis, vous n’aurez plus à installer séparément l’application Messenger. Ça fait une économie d’espace de stockage et vous n’avez pas à basculer d’une app à une autre.

Lire la suite sur Presse Citron

l’Apple Watch pourrait disparaitre

Apple réfléchirait à un moyen de remplacer la couronne de l’Apple Watch par un capteur optique qui pourra interpréter les gestes de l’utilisateur.

Entre la première version sortie en 2015 et celle que la firme a présentée fin 2021, l’Apple Watch n’a cessé d’évoluer. Néanmoins, il y a certaines choses qui n’ont pas changé, comme la forme de l’écran ou la présence de la couronne sur le côté qui facilite la navigation sur la montre.

Néanmoins, à en croire un article publié récemment par nos confrères de 9to5Mac, cette couronne serait vouée à disparaitre et être remplacée par un capteur optique. L’article relaie une demande de brevet qu’Apple aurait déposé auprès de l’autorité américaine et qui décrirait « Montre avec capteur optique pour la saisie de l’utilisateur ».

Naviguer sur l’Apple Watch avec des gestes

En substance, le document expliquerait comment Apple pourrait utiliser ce capteur, interpréter les gestes de l’utilisateur et permettre à celui-ci de naviguer sur la montre connectée. Mais pourquoi se débarrasser de la couronne ? Apparemment, cela permettrait de rendre le produit plus durable et le système optique occuperait moins de place.

« Les mouvements et les gestes fournis par l’utilisateur peuvent être directement détectés avec les systèmes optiques du composant d’entrée, de sorte que le nombre de pièces mobiles est réduit et que l’espace à l’intérieur de la montre est utilisé plus efficacement », indiquerait le document d’Apple.

Et ce n’est pas tout. Ce capteur optique pourrait être utilisé pour d’autres fonctionnalités, comme la mesure de la fréquence cardiaque, de la fréquence respiratoire, ou encore le taux d’oxygène.

Probablement sur l’Apple Watch 8

Mais bien entendu, l’existence de ce brevet ne permet pas d’affirmer qu’Apple va réellement remplacer son emblématique couronne par un système optique. En effet, les entreprises comme Apple ont de nombreuses propriétés intellectuelles qui ne sont pas utilisées. Et même si Apple veut utiliser ce système optique, sa mise en œuvre pourrait encore prendre des années.

Lire la suite sur Presse Citron

Jabra pense aux sportifs avec ses nouveaux écouteurs sans fil

À l’aube de 2022, Jabra dévoile ses nouveaux écouteurs TrueWireless et une chose est sûre, les sportifs vont les adorer.

Voici une bonne nouvelle pour démarrer l’année en beauté : Jabra lance de nouveaux écouteurs sans fil qui ont tout pour plaire. Surtout aux sportifs. Les Jabra Elite 4 Active sont d’ores et déjà disponibles dans le commerce.

Jabra Elite 4 Active, pour les mélomanes sportifs

Écouteurs filaires ou casques, ce ne sont clairement pas vos meilleurs alliés pour vos entraînements. Les premiers s’emmêlent, les autres sont souvent trop lourds. Les écouteurs TrueWireless s’imposent comme une solution mais l’ergonomie, le maintien et la résistance à la sueur de certains modèles peuvent laisser à désirer. Jabra l’a bien compris et proposent des écouteurs faits pour les sportifs du dimanche (allez, c’est votre résolution pour 2022 !) comme les athlètes assidus.

Le fabricant danois a ainsi conçu ses Elite 4 Active pour vous assurer un maintien optimal, même lors de vos séances les plus intenses. Non seulement ces écouteurs intra-auriculaires restent bien en place mais ils sont aussi très confortables. Vous pouvez choisir entre trois tailles d’embouts différents pour être le plus à l’aise.

Lire la suite sur Presse Citron

Et si l’écran de votre iPhone vous permettait de recharger vos autres appareils ?

Bientôt, peut-être, vous pourrez recharger votre Apple Watch ou vos AirPods en les posant sur l’écran de votre iPhone. C’est en tout cas ce qu’aimerait Apple…

En mars dernier, la firme de Cupertino a déposé un brevet pour un nouveau genre de charge sans fil pour ses appareils. Intitulée “Through-Display Wireless Charging”, qu’on pourrait traduire par “charge sans fil à travers l’écran”, le brevet  pour cette innovation a été approuvé hier, le 30 décembre 2021. De quoi s’agit-il ?

Charger un accessoire Apple depuis l’écran de votre iPhone ?

Voici les ambitions d’Apple dans un futur proche. Pour le moment, ce brevet est assez flou mais voici ce qu’on sait. Les huit personnes qui se cachent derrière cette innovation parlent d’un appareil électronique configuré afin de recharger, sans fil, un accessoire grâce à l’écran dudit appareil.

Par exemple, poser un Apple Pencil sur l’écran de votre iPad permettrait de recharger, comme par magie, l’accessoire. Ça a de quoi faire rêver les amateurs de la firme de Cupertino. Mais dans les faits, comment cela se présente-t-il ?

Le brevet affirme qu’“une partie de l’écran, au moins, pourrait être transparente pour faciliter l’affichage”. Comment cela ? Sur iPhone, l’affichage n’est pas optionnel. Alors devons-nous nous attendre à une nouveauté du côté de l’écran des smartphones Apple avec une partie pour la charge sans fil et l’autre pour l’affichage ? Ce ne sont que des suppositions à l’heure actuelle mais c’est qu’on comprend en jetant un œil au schéma qui accompagne le brevet.

Lire la suite sur Presse Citron

VERS DAVANTAGE DE PUBLICITÉ SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX EN 2022

Selon une étude de Hootsuite, plus de la moitié des 18 000 marketeurs interrogés prévoient d’augmenter leurs dépenses publicitaires sur les réseaux sociaux l’an prochain. Ils devraient davantage investir TikTok, Pinterest et Snapchat.

Instagram, Facebook, YouTube, TikTok, Pinterest… La publicité sur les réseaux sociaux pourraient bien augmenter encore en 2022. Selon l’étude Social Trends 2022, menée par la plateforme Hootsuite auprès de 18 000 responsables marketing, 51,4% des personnes interrogées prévoient d’augmenter leurs dépenses sur les réseaux sociaux en 2022.

L’augmentation de la publicité sur les médias sociaux est d’ailleurs d’une des cinq grandes tendances qui marqueront les réseaux sociaux l’an prochain. «Ces investissements ne sont pas choisis au hasard mais suivent les tendances en matière d’efficacité pour atteindre les objectifs business», écrit Hootsuite dans un communiqué.

Lire aussi : Les réseaux sociaux où l’on se marre le plus

En termes de réseaux plébiscités par les annonceurs, Instagram, Facebook et YouTube restent dans le Top 3 mais des plateformes plus récentes comme TikTok, Pinterest, Snapchat et ClubHouse prennent une importance croissante dans les dépenses social des annonceurs. 47% des marketeurs interrogés prévoient ainsi d’investir plus sur Clubhouse, Snapchat et WhatsApp en 2022, 45% sur Pinterest, 38% sur TikTok et Twitter. A l’inverse, 48% disent vouloir maintenir leurs dépenses publicitaires sur Instagram, 47% sur Facebook.

A l’origine de ces changements de portefeuille, l’évolution de l’efficacité perçue de ces réseaux. Selon cette même étude Hootsuite, l’efficacité de TikTok a bondi de 3% à 24% entre 2020 et 2021, tandis que Snapchat est passé de 1% à 13%. Dans le même temps, celle de Facebook a chuté de 16 points (à 62%) et celle d’Instagram de 21 points (à 49%).

Lire la suite sur Stratégies

Comment répondre aux nouveaux défis imposés par les réseaux sociaux ?

Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat, LinkedIn, Twitch, TikTok… il ne s’écoule plus une année sans qu’un nouveau réseau social fasse irruption dans nos vies. Une évolution qui témoigne du secteur mouvant des réseaux sociaux mais aussi de la place très importante prise par le numérique dans notre consommation de contenus.

Bien entendu, le sport n’est pas resté imperméable à cette évolution. Alors qu’au début des années 2010, la gestion opérationnelle des réseaux sociaux pouvait encore être confiée à des bénévoles ou à des ressources non-permanentes avec le risque de discontinuité dans l’animation des comptes que cela comporte ; les clubs professionnels sont depuis largement montés en puissance sur le sujet, bâtissant pour certains d’entre eux de véritables pôles médias capables de créer et distribuer des contenus de qualité pour l’ensemble des plateformes tout en répondant au défi de l’instantanéité parfois imposé par ces nouveaux canaux de communication.

« Les plateformes sociales sont devenues le principal point de contact entre un club et ses communautés »

L’enjeu est désormais loin d’être anodin. Au fil des années, les plateformes sociales sont devenues le principal point de contact entre un club et ses communautés, reléguant au second rang le site officiel et même le stade pour bon nombre de fans vivant à plusieurs centaines voire milliers de kilomètres. Accumulant désormais des communautés très importantes, ces plateformes sociales se sont transformées en véritables instruments de fidélisation et de conquête de nouveaux fans pour les clubs. Bien exploités, les réseaux sociaux permettent de renforcer intensément les liens qui unissent le club à ses différentes parties prenantes : fans, partenaires, collectivités, joueurs…

Mais les pièges restent nombreux sur les réseaux sociaux. La frontière est parfois mince entre le J’aimeet le tant redouté bad buzz, dans des univers où la diffusion des contenus n’est pas contrôlable. Pourtant, il est indispensable de se défaire du ton corporate et développer de vraies aspérités dans les prises de parole pour engager sa communauté. C’est l’une des clés de réussite incontournables pour développer sa visibilité sur les plateformes sociales.

Lire la suite sur Eco Foot

Qui est Parag Agrawal, le nouveau directeur de Twitter

Parag Agrawal a joué un rôle majeur dans le développement des technologies d’intelligence artificielle (IA) relatives à l’apprentissage automatisé des logiciels (« machine learning ») pour la plateforme.

Parag Agrawal, un ingénieur informatique spécialiste de l’intelligence artificielle, a pris lundi la tête de Twitter, le réseau social resté « petit » par rapport à ses concurrents mais immense par son importance dans les débats actuels sur le modèle économique des plateformes.

« Ma confiance en lui en tant que directeur général vient du plus profond de moi-même« , a assuré Jack Dorsey, le charismatique cofondateur de Twitter, dans une lettre où il annonce passer la main. Il y explique que c’est la personnalité de Parag Agrawal qui a guidé son choix.

« Parag a été impliqué dans chacune des décisions critiques prises pour transformer cette entreprise. Il est curieux, pointu, rationnel, créatif, exigeant et humble. Il dirige avec son coeur et son âme et j’apprends de lui tous les jours« , détaille-t-il.

Un ingénieur de l’ombre

Arrivé chez Twitter il y a dix ans, M. Agrawal en est devenu le directeur technologique en 2017, d’après la biographie publiée par le groupe.

Diplômé du Indian Institute of Technology de Bombay, en Inde, et détenteur d’une thèse obtenue à la prestigieuse université californienne de Stanford, il est passé par Microsoft, Yahoo et l’opérateur AT&T.

Lire la suite sur Libre Eco