Quand l’intelligence artificielle vient révolutionner les jeux vidéo

L’annonce a fait l’effet d’un coup de tonnerre : en mai dernier, le directeur de Sony, Kenichiro Yoshida, annonçait un futur projet de grande ampleur. Avec l’aide des développeurs de sa filiale PlayStation, il a déclaré qu’ils allaient créer des personnages de jeux vidéo grâce à l’intelligence artificielle.

Établir une véritable interaction entre eux et le joueur grâce à l’intelligence artificielle est le nouveau défi de Sony. Au lieu de trames narratives linéaires et pré-écrites, ces personnages pourraient s’adapter aux choix ou au comportement du héros incarné par le joueur et, à travers un processus de tests et d’erreurs, devenir un allié ou un ennemi. Par leurs réactions et leurs manières d’agir, ils ressembleraient alors à de vrais êtres humains.

En réalité, ceci n’est qu’un exemple parmi tant d’autres des innovations incroyables que permet l’intelligence artificielle dans l’industrie vidéoludique. Depuis ces dix dernières années, l’arrivée de consoles toujours plus performantes et l’évolution des technologies a déjà permis de nombreuses avancées : mondes ouverts, quêtes complexes, PNJs (personnages non-joueurs) intelligents et graphismes de plus en plus réalistes ont ainsi fait leur apparition dans les jeux modernes. Cependant, avec des joueurs de plus en plus exigeants et à la recherche d’expériences toujours plus immersives, les développeurs ont décidé de miser sur l’intelligence artificielle pour créer des mondes et des histoires qui soient à la hauteur de leurs espérances. Si, à la base, les chercheurs utilisaient les jeux pour tester l’intelligence de leur IA, on assiste ces dernières années au phénomène inverse : la technologie est désormais au service de l’industrie vidéoludique.

Des personnages plus « humains »

Les studios Ubisoft ont misé sur l’intelligence artificielle dans leur jeu Watch Dogs : Legion. En effet, en déambulant à travers la ville, le héros croise de nombreuses personnes qui vont s’adapter à leurs différentes interactions avec celui-ci, jusqu’à changer leur comportement ou leurs habitudes quotidiennes. D’autres jeux ont préféré créer des ennemis capables de se souvenir des combats précédents, comme le permet, par exemple, le système Nemesis développé par les studios Monolith, qui reste encore malheureusement sous-exploité dans les jeux vidéo modernes.

Electronic Arts, quant à elle, se penche actuellement sur une technologie qui permettrait d’utiliser le machine learning pour reproduire ou mimer des mouvements du corps ou des expressions faciales à partir de matériel vidéo ou photo. Ce projet ressemble d’ailleurs à cette IA qui avait été mise à l’honneur grâce à l’application Deep Nostalgia, en animant les visages sur de vieilles photographies. Cette innovation similaire d’Electronic Arts permettrait ainsi de trouver une alternative à la « Motion Capture » (capture de mouvement) qui est particulièrement coûteuse et chronophage. À terme, cela permettra aux joueurs de créer un avatar à leur image : ils pourront ainsi enregistrer leurs expressions faciales grâce à une simple webcam.

Lire la suite sur Futura Tech

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.