L’UE investit 122 millions d’euros dans des projets innovants pour décarboner l’économie

Le Fonds européen pour l’innovation mobilisera 122 millions d’euros en faveur d’une cinquantaine de projets innovants à petite échelle situés à travers l’UE, la Norvège et l’Islande.

Pour la première fois depuis la création du Fonds pour l’innovation, l’Union européenne investit 118 millions d’euros dans 32 projets innovants à petite échelle situés dans 14 États membres de l’UE, en Islande et en Norvège. Les subventions soutiendront des projets visant à mettre sur le marché des technologies à faible intensité de carbone dans les secteurs à forte intensité énergétique, de l’hydrogène, du stockage de l’énergie et des énergies renouvelables. Outre ces subventions, 15 projets situés dans 10 États membres de l’UE et en Norvège bénéficieront d’une aide au développement de projets d’une valeur maximale de 4,4 millions d’euros, dans le but d’améliorer leur état d’avancement.

M. Timmermans, vice-président exécutif, a déclaré à ce propos : «Grâce aux investissements d’aujourd’hui, l’UE apporte un soutien concret à des projets de technologies propres dans toute l’Europe afin de développer des solutions technologiques susceptibles de contribuer à atteindre la neutralité climatique d’ici à 2050. L’augmentation du Fonds pour l’innovation proposée dans le paquet «Ajustement à l’objectif 55» permettra à l’UE de soutenir encore davantage de projets à l’avenir, de les accélérer et de les mettre sur le marché le plus rapidement possible.»

Les 32 projetsRechercher les traductions disponibles de ce lienEN••• sélectionnés en vue d’un financement ont été évalués par des experts indépendants du point de vue de leur capacité de réduire les émissions de gaz à effet de serre par rapport aux technologies conventionnelles et d’innover au-delà de l’état de la technique, tout en étant suffisamment avancés pour permettre leur déploiement rapide. Parmi les autres critères figurait le potentiel des projets en termes d’évolutivité et de rapport coût-efficacité. Les projets sélectionnés couvrent un large éventail de secteurs pertinents pour décarboner différentes parties des secteurs de l’industrie et de l’énergie en Europe. Le taux de sélection des propositions admissibles à cet appel à propositions est de 18 %.

Les 15 projetsRechercher les traductions disponibles de ce lienEN••• susceptibles de bénéficier d’une aide au développement de projets ont été jugés suffisamment innovants et prometteurs en ce qui concerne leur capacité de réduire les émissions de gaz à effet de serre, mais pas encore suffisamment avancés pour pouvoir bénéficier d’une subvention. L’aide, qui doit être fournie sous la forme d’une assistance technique sur mesure par la Banque européenne d’investissement, vise à faire progresser leur maturité financière ou technique, en vue d’une éventuelle nouvelle soumission dans le cadre de futurs appels au titre du Fonds pour l’innovation.

Lire la suite sur le site de la Commission Européenne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.