« L’Innovation Hôtelière Repose sur l’Intelligence Numérique » – Tribune Les Roches

Tout comme de nombreux secteurs, l’industrie hôtelière se renouvelle. Cette dynamique, accentuée par la crise sanitaire, est nécessaire afin de faire face aux changements économiques initiés par le numérique. Studyrama a donné la parole sur ce sujet au Dr. Christine Demen Meier, managing director Worldwide Les Roches, membre du conseil de l’innovation d’InnoSuisse. 

La COVID a mis en lumière la force de création de l’industrie hôtelière. Les innovations déployées durant la pandémie sont remarquables. Elles le sont d’autant que le secteur entre dans une phase de transformation structurelle. De nouveaux modèles d’affaires sont en train de segmenter le marché tandis que le numériqueva accélérer le passage à l’économie digitale.

Plus que jamais, la création de valeur pour le secteur du tourisme et de l’hospitalité repose sur la capacité d’innovation et la maîtrise des technologies. Ces thématiques sont indispensables dans la formation des dirigeants de demain. D’ailleurs, nous observons déjà que les nouvelles opportunités d’emploi s’adressent à une génération de managers hautement qualifiée. Des leaders techno-compétents capables de conceptualiser et d’utiliser les dernières technologies disponibles pour servir de trait d’union entre le monde digital et celui de l’hospitalité traditionnelle.

Il y a soixante ans, la technologie était déjà le moteur du développement des nouveaux modèles d’affaires. Les premiers systèmes de réservation dits « électroniques » ont favorisé l’intégration des grandes chaînes hôtelières. Quatre décennies plus tard, les OTNs – Online Travel Agencies comme Airbnb, Booking, Expedia – prenaient de court une industrie déconnectéepour imposer des plateformes tout public. En 2021, le secteur du tourisme et l’hospitalité est face au défi de se réapproprier, ou non, son avenir.

Conscients des enjeux, les opérateurs hôteliers se rapprochent des start-ups. Notre académie a elle-même initié un incubateur d’entreprises ouvert à nos étudiants mais également à des start-ups extérieures disruptives. Parmi d’autres exemples, pensons au développement des chat bots et de l’intelligence artificielle modifiant l’expérience client, à la réalité virtuelle en marketing, à la robotique pour les cuisines et le service, ou encore à la blockchain attendue à jouer un rôle important dans les processus de réservations et les programmes de fidélisations.

Lire la suite Studyrama

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.