BeReal : le nouveau réseau social français qui prône « la vraie vie »

Apprenez-en davantage sur cette application qui apporte une nouvelle vision des réseaux sociaux.

Qu’est-ce que BeReal ?

Le concept

BeReal, « sois vrai » : le ton est donné. Cette application, qui fait beaucoup de bruit ces derniers temps, a été créé par Alexis Barreyat et Kévin Perreau en 2020. Le concept est relativement simple, mais efficace.

Chaque jour, BeReal envoie une notification sur les smartphones de tous les utilisateurs de l’application, de manière aléatoire : « C’est l’heure du BeReal. Tu as deux minutes pour capturer un BeReal, et voir ce que tes amis sont en train de faire ! » peut-on lire.

À partir de ce moment, les internautes ont un délai de deux minutes pour capturer une photo, et la poster sur la plateforme. Une des particularités de l’application réside dans la manière de prendre la photo : les caméras avant et arrière se déclenchent au même moment, permettant ainsi de voir ce qui se passe devant et derrière le smartphone. L’objectif : pousser à l’instantanéité, avec des clichés pris sur le vif, sans filtre. D’ailleurs, vos amis verront le nombre de fois qu’a été pris le cliché avant d’être posté !

Autre singularité de l’application : si vous ne postez pas votre photo, vous ne pourrez pas consulter celles de vos amis. Une manière d’éviter de se cacher derrière son écran, et de devenir acteur des échanges. Par ailleurs, pas de panique si vous manquez la notification, il est possible de poster des « Late BeReal », à tout moment.

BeReal propose aussi plusieurs options pour interagir sur la plateforme. Il est possible de publier des commentaires sous les posts, ou de réagir grâce à des RealMojis (des emojis créés à partir de photos).

« BeReal c’est la vie, la vraie vie, et cette vie est sans filtres et sans likes, indique l’application. »

BeReal Discovery

Sur BeReal, l’objectif est de découvrir la « vraie » vie de vos amis. Mais vous pouvez également naviguer à travers la section Discovery, qui regroupe des photos d’utilisateurs partout dans le monde, et qui ont activé le mode public. Ainsi, il est possible de découvrir le quotidien d’internautes situés en Corée du Sud, au Royaume-Uni ou encore aux États-Unis, un pays où l’application prend de plus en plus d’ampleur.

Un réseau social à contre-courant

Après 2 ans d’existence et une croissance stable, BeReal semble gagner davantage en notoriété ces derniers mois. En effet, depuis le début de l’année, le nombre d’utilisateurs actifs mensuels a augmenté de 315 %. Une popularité plus importante, qui porte l’application a plus de 7,4 millions de téléchargements, dont 65 % d’entre eux ont eu lieu en 2022.

En mars dernier, BeReal a été téléchargé plus de 2 millions de fois. © Apptopia

Mais, comment expliquer un tel succès, dans un environnement où règne un quasi- monopole des plus grosses plateformes américaines et chinoises telles que Facebook, Instagram ou encore TikTok ?

Très certainement grâce au concept novateur de BeReal, à l’opposé de ce que l’on retrouve aujourd’hui sur les réseaux sociaux. L’application ne propose ni filtre, ni outils de retouche, ni scroll infini. L’objectif n’est plus de vous faire rester des heures sur la plateforme, pour gagner toujours plus d’argent, mais de revenir à la base : échanger entre amis.

« BeReal ne te rendra pas connu ni famous, si tu veux devenir un influenceur, tu peux rester sur TikTok et Instagram, peut-on lire dans la description de l’application sur l’App Store. »

Les limites de l’application

Si BeReal connaît un certain engouement depuis quelques mois, difficile de dire si ce réseau social français pourra pleinement s’imposer face aux géants du numérique. À l’heure actuelle, il existe en effet quelques limites à l’application :

  • L’innovation : pour l’instant, il existe peu de fonctionnalités innovantes sur BeReal. Et pour cause, seuls deux développeurs travaillent sur l’application au quotidien ! Par ailleurs, le réseau social a récemment sorti une nouvelle fonction qui permet d’accéder à l’historique de ses BeReal, via un calendrier intégré à l’app.
  • La répétition : certains utilisateurs sembleraient éprouver une certaine lassitude, du fait des clichés qui restent similaires en semaine : photo de son bureau au travail, prise de vue en direct du canapé… La « vraie » vie ne semble pas assez séduisante pour certains utilisateurs.
  • Le modèle économique : sachant que l’application repose sur un modèle où les utilisateurs ne se connectent qu’une fois par jour, il est pour l’instant difficile d’imaginer un modèle économique rentable.
  • Les problèmes techniques : à chaque envoi de notification sur les smartphones, BeReal connaît un pic de connexion en simultané, avec plusieurs milliers d’utilisateurs qui souhaitent capturer leur BeReal au même moment. En conséquence, les serveurs sont mis à rude épreuve et des bugs techniques font parfois leur apparition. Mais les co-fondateurs trouvent toujours un mot pour en rire !

Lire la suite sur BDM.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.