Les Pages Facebook qui publient des fake news ne seront plus éligibles à la publicité – Socialshaker

Dans un communiqué récent, Facebook annonce que les pages qui publient régulièrement des histoires trompeuses ne pourront plus créer de campagnes publicitaires sur sa plateforme.

Continuer la lecture de Les Pages Facebook qui publient des fake news ne seront plus éligibles à la publicité – Socialshaker

6 conseils pour captiver son audience en entreprise

Source : huffingtonpost.fr

Le talent américain pour le spectacle se révèle très utile dans le monde de l’entreprise, notamment via la technique du pitch: résumer en quelques phrases efficaces son projet, sa boîte ou son parcours.

Que ce soit à la télévision, au cinéma, ou encore dans la musique, les américains ont prouvé depuis longtemps qu’ils avaient un don pour le show. Un don cultivé dès le plus jeune âge à l’école et qui s’avère être très utile dans le monde de l’entreprise, d’autant plus aujourd’hui où “pitcher” sa start-up, son projet, son parcours et faire preuve d’influence devient une qualité primordiale.

La tradition française nous a éduqués à une structure de discours plutôt académique autour de l’analyse, de la thèse-antithèse, de l’argumentation, ou encore de la méthode en entonnoir. Ces usages, retranscrits à l’oral, ont tendance à donner des interventions ennuyeuses, prévisibles favorisant l’abandon de l’auditoire à la faveur de leur smartphone.

Mais alors comment “pitcher” à la sauce américaine?

1. Raconter une histoire

Lire un livre, regarder un film, raconter une anecdote, le récit fait partie de notre vie et de notre quotidien depuis toujours et favorise le partage, la projection, la comparaison, et bien évidemment l’assimilation à partir du moment où l’on fait appel aux émotions, une mémoire puissante sous-estimée. Réveillez votre auditoire en leur racontant une histoire! Les ingrédients d’une bonne histoire est qu’elle doit être sincère et vécue, durer tout le long du discours, et avoir une fin qui permet de tirer une leçon principale et fondamentale que l’on peut résumer en une phrase.

2. S’impliquer dans l’histoire

Pour donner du relief à son histoire et toucher les gens, il est important de s’impliquer personnellement dans le récit sans avoir peur de se dévoiler. Les américains ont une forte capacité à exposer leurs ressentis, leurs émotions et n’hésitent pas à le partager pour illustrer leur discours. Cette expression du vécu émotionnel doit être neutre et ne pas impliquer ou mettre en défaut d’autres personnages, elle est uniquement là pour que l’auditoire se projette sur vous et votre histoire.

3. Utiliser des citations

Qu’elles soient de grands philosophes ou de personnes de référence en lien avec votre sujet, les citations ont le pouvoir du slogan publicitaire. Elles attirent l’attention car elles sont courtes, synthétisent plusieurs messages, sont faciles à retenir et donc à réutiliser par votre auditoire. Les citations sont un moyen d’illustrer ou de résumer une pensée, ou plutôt une anecdote et de la retenir encore plus facilement.

4. Interpeller son auditoire

Un discours sans interaction est le risque maximum de perdre les gens. Interpeller son auditoire permet de créer du rythme dans le récit tout en impliquant les personnes collectivement ou individuellement. Il existe plusieurs moyens: interroger de manière interactive, poser une question et y répondre soi-même, mentionner une personne en la montrant, assimiler des personnes de l’auditoire à des personnages de votre récit, etc…

5. Improviser et créer de la proximité

Si vous interrogez votre auditoire et qu’il vous répond, il est important à ce moment-là d’accueillir leurs réponses même si elles ne correspondent pas à ce que vous attendiez. Tout le secret d’un bon discours tiendra d’ailleurs dans votre capacité à savoir improviser et à rebondir sur une bonne réponse comme sur une mauvaise réponse. Par ailleurs, plus vous intégrez ses réponses et revenez dessus pendant votre récit, en mentionnant ou montrant les personnes impliquées, plus vous créerez de l’intérêt, de l’adhésion, voire de la connivence car votre auditoire aura réellement l’impression de faire partie de votre histoire.

6. Terminer votre histoire avec une fin heureuse

La conclusion est souvent négligée alors qu’elle est censée être l’apothéose et laisser une marque positive indélébile dans les mémoires. Terminer par une fin heureuse ne veut pas dire une fin de conte de fée mais une fin qui permet de comprendre où vous vouliez amener votre auditoire avec cette histoire. La fin sera forcément positive car elle permettra de tirer une leçon telle qu’elle soit, raconter par une personne qui l’a vécu et sur laquelle l’auditoire pourra se baser à l’avenir. Idéalement votre fin pourra être résumée en une phrase clé, marquante qui sonnera le début du générique de fin.

 5 clés en rédaction de contenu pour la génération des millennials

Nous assistons à un phénomène tout à fait renversant : la génération des millennials (Génération Y) représente un groupe démographique supérieur à celles qui les ont précédés. En conséquence, elle devient la cible prioritaire pour les professionnels du marketing…

Continuer la lecture de  5 clés en rédaction de contenu pour la génération des millennials

La vidéo online, de plus en plus consommée sur écran TV

Source : thinkwithgoogle.com

Projeter ou regarder des vidéos online en streaming sur son écran TV n’est pas nouveau. Mais, cela change-t-il fondamentalement notre façon de regarder la TV ? Ou seulement le type de contenus que nous regardons ? Étude sur la consommation de la vidéo online sur écran TV dans une étude YouTube.

Le panorama social media des réseaux sociaux et des outils 2017

Source : journalducm.com

Les réseaux sociaux, plateformes, outils collaboratifs…. sont tous classés par typologie au travers de cette infographie sous forme de prisme.

Le nouveau panorama social media 2017 dans sa version 5.0, réalisé par Brian Solis et l’agence Jess3, intègre les principaux outils et principales solutions parmi les réseaux sociaux, les plateformes sociales, les outils collaboratifs etc…

 Le panorama social media 2017 

Retrouvez les principaux outils social media dans cette infographie grand format, présentée sous forme de prisme dans sa version 5.0.

On peut voir depuis le centre du prisme qui représente l’individu, vous,  les différents leviers qui s’étirent jusqu’aux 28 catégories regroupant chacun des outils social media recensés.

4 Pôles

  1. Ecouter
  2. Engager
  3. Apprendre
  4. Co-créer

Ensuite nous avons 6 autres axes rattachés à 3 univers :

1. Marques

1. Capital Social

2. Influence

2. Communauté

3. Reach (Portée)

4. Popularité

3. Persona

5. Resonance

6. Pertinence

L’infographie du panorama social media se termine en classant l’ensemble des outils et des solutions en 28 catégories selon les axes et univers pré-cités :

  • Connecting IRL (In Real Life)
  • Social Networks
  • Blog / Micro Blog
  • Expert Q & A
  • Comments
  • Social Commerce
  • Social Streams
  • Location
  • Nicheworking
  • Enterprise Messaging
  • Wiki
  • Discussion & Forums
  • Business Networking
  • Service NEtworking
  • Reviews & Ratings
  • Social Curation
  • Content Networking
  • Video
  • Events
  • Music
  • Livestreaming
  • Imagery / Album
  • Social Bookmarking
  • Influence
  • Quantified Self
  • Messaging
  • Crowdfunding
  • Travel & Hospitality

L’infographie Conversation Prism 5.0 

Parmi les outils présentés au sein du panorama social media, on retrouve des plateformes et les outils parfois utilisés au quotidien par le community manager notamment mais également par les webmarketeurs et enfin tous ceux qui travaillent sur le digital.

On retrouve donc logiquement les réseaux sociaux que l’on classe souvent dans le même panier, bien qu’ils appartiennent à des univers parfois très différents comme vous le verrez plus bas.

Par exemple Twitter est davantage une plateforme de micro-blogging qu’un réseau social au sens propre, rangé ici au sein du thème Blog / Microblog à juste titre. Facebook et Google Plus appartiennent bien quant à eux aux Réseaux Sociaux. Instagram et Snapchat sont rangés au sein des Messageries.

Linkedin et Viadeo sont regroupés au sein de la catégorie Réseaux Sociaux Professionnels. Pulse est par contre dissocié de Linkedin et rattaché à la catégorie Curation aux côtés de Scoopit, Pearltress, Pocket etc…

Le marketing d’influence où plutôt les outils liés à l’influence, a droit également à sa catégorie avec iFluenz qui est une plateforme gérant les relations marques et les influenceurs œuvrant principalement sur Instagram.

Découvrez ainsi l’ensemble des outils et solutions présentés en agrandissant l’infographie.

Panorama Social Media 2017

 

4 conseils RP pour votre stratégie d’influence

Source : meltwater.com

Confiance + Portée = Influence

Les influenceurs méritent la fidélité de leur communauté, et c’est bien pour cela qu’ils sont connus. Les responsables RP ont réalisé que les influenceurs peuvent être les porte-paroles de leurs messages. D’après une récente étude, une bonne campagne marketing de stratégie d’influence assure 11 fois plus de retour sur investissement que les autres formes de campagnes digitales. Donc si vous voulez voir votre engagement grimper, pensez aux influenceurs !

Tout d’abord, vous devez trouver le bon influenceur pour atteindre le public que vous ciblez. Si, par exemple, votre public cible se trouve principalement sur Instagram, concentrez-vous sur ce média. Et même si vous partagez sur un autre média et que votre publication est vue par beaucoup, elle aura moins de chance d’être vue par des clients potentiels. Vous devez donc apparaître avec les influenceurs sur les réseaux où se trouve votre public cible. Une fois ce réseau trouvé, cherchez les comptes qui partagent du contenu d’intérêt et les abonnés qui en partagent également.

Le terme influenceur réunit à la fois les journalistes, les analystes, les célébrités, les blogueurs et les leaders d’opinions. Nous les avons divisés en deux catégories afin de partager nos conseils pour les contacter et gagner leur confiance :

Journalistes : la confiance accordée aux journalistes n’est pas immédiate et dépend de leur travail et de leurs articles. Leur réputation est basée sur la qualité de leurs articles. Par exemple, un journaliste au New York Times aura une portée considérable (grâce aux abonnés et au grand nombre de lecteurs). Son influence est basée sur la crédibilité de ses publications.

Influenceurs sociaux : les influenceurs en ligne ne se font pas connaître en une publication. Leur influence est basée sur la qualité du contenu qu’ils partagent et l’enthousiasme de leurs lecteurs (notamment avec les partages). Ils peuvent être connus à travers les réseaux sociaux ou/et pour leur blog.

Alors comment un responsable RP décide quel influenceur suivre ? La réponse dépend de l’objectif de votre marque, de votre entreprise, de votre produit ou campagne.

stratégie d'influence marketing

4 astuces pour développer votre stratégie d’influence :

  • Faites des recherches 

Si vous contactez des journalistes, intéressez-vous à leur travail. Recherchez ses articles sur les six derniers mois. Par exemple, un journaliste d’art et culture pourrait avoir écrit sur les sciences ou les technologies. Commencez vos recherches sur une base de données de journalistes et utilisez ensuite les résultats pour créer votre pitch. Sur les réseaux sociaux, vous pouvez également faire des recherches par mots-clés et voir directement qui écrit sur ces sujets et qui génère de l‘engagement.

  • Fixez-vous des objectifs

Quel est votre objectif en termes d’engagement et d’abonnés ? Soyez précis. Voulez-vous créer le débat ? Que votre hashtag devienne une tendance Twitter ? Générer du trafic vers votre site ? Assurez-vous de connaître votre communauté et la manière dont vous créez de l’engagement avant de contacter un potentiel influenceur. En vous concentrant sur vos objectifs, vous pourrez mieux vous adresser à l’influenceur qui pourrait vous aider à susciter de l’engagement.

  • Connaissez votre public cible

Assurez-vous de savoir parfaitement quel public vous souhaitez atteindre. Ne contactez pas d’influenceur sans connaître avant que ce soit le cas. Créez une persona des membres de la communauté au sein de laquelle vous souhaitez promouvoir votre produit : quel âge ont-ils ? Quelles sont leurs activités ? Quel est leur comportement d’achat et leurs habitudes d’engagement ? Essayez de cerner le mieux possible leurs besoins, afin de savoir exactement comment votre marque doit s’adapter à cette communauté. Vous pourrez ainsi donner à l’influenceur des précisions sur votre coopération.

  • Préparez un argumentaire efficace et original

Ne cédez pas à la tentation d’envoyer le même message à tous les influenceurs et blogueurs que vous allez contacter pour gagner du temps. Ne déléguez pas non plus cette tâche. Vous devez savoir vous–même de quelle manière vous souhaitez travailler avec chaque influenceur. Ecrivez un message qui soit adapté à la personne que vous contactez. Un discours bien fait et efficace est indispensable pour se démarquer dans la masse d’informations des réseaux sociaux. Pour augmenter vos chances de l’intéresser, montrez que vous le connaissez !

Travaillez votre stratégie et avec ces astuces, vous aurez plus de chances de vous démarquer et de susciter l’intérêt de l’influenceur.