Ereferer, Une Solution De Netlinking Enfin Économique !

Le Netlinking est une stratégie très en vogue dans l’univers du marketing digital. Il permet d’améliorer le positionnement et la visibilité d’un site internet, en augmentant le nombre de backlinks vers ce site. Ces liens sont insérés dans des articles sur des sites de grande audience, et dont le public correspond à celui visé. Cela peut se faire naturellement, par un échange ou un achat de liens.

Plusieurs plateformes en ligne proposent des services de Netlinking, mais elles ne sont hélas pas toutes fiables. Et les plateformes ayant la réputation d’offrir un service de qualité sont souvent très onéreuses, ce qui ne facilite pas l’accès à leurs services. Ereferer est le parfait compromis entre une qualité de service irréprochable et un coût relativement économique.

Nous vous proposons à travers cet article d’aller à la découverte de cette solution de Netlinking pour booster efficacement votre visibilité à petits coûts.

Votre Netlinking dans les annuaires

 Votre référencement dans les annuaires est déterminant pour améliorer votre positionnement dans les résultats de recherche et votre visibilité en général. Google est le premier visiteur des annuaires en ligne, ce qui fait du référencement dans les annuaires, un réflexe naturel pour votre visibilité. Mais, encore faut-il que ces annuaires soient pertinents et de grand intérêt pour vous. Il faut donc éviter les annuaires médiocres si vous espérez avoir de bons résultats dans votre référencement.

Ereferer grâce à ses partenariats vous donne accès à plus de 300 annuaires, parmi les plus populaires dans la francophonie. Vous avez dès lors la possibilité de choisir vous-même les annuaires sur lesquels vous aimeriez être référencé. Vous devez aussi préciser vos ancres ainsi que la fréquence de soumission. A partir de ce moment, Ereferer se charge de tout et la soumission se fait manuellement auprès de ces annuaires, pour un taux de validation de plus de 90 %.

Votre Netlinking dans les blogs

Les blogs à forte audience et attirant un public cible correspondant à celui visé pour le développement de vos activités sont d’un grand intérêt pour votre référencement. En effet, vous pouvez y acheter des articles sponsorisés afin de générer des backlinks vers votre site. Vous améliorez ainsi votre positionnement dans les résultats de recherche ainsi que votre visibilité. Pour le succès de l’opération, les blogs doivent être choisis avec soin pour réellement attirer vers votre site le public correspondant.

Ereferer vous offre la possibilité de publier vos articles dans des milliers de blogs, aux thématiques aussi diverses que variées. Plusieurs options s’offrent à vous : vous pouvez publier vos propres articles en accord avec la thématique du blog sélectionné, vous pouvez également confier la rédaction de vos articles à Ereferer ou au partenaire directement.

Toutefois, Ereferer ne propose pas d’accompagnement pour vous suivre sur la durée dans votre processus de référencement. N’hésitez pas à solliciter les services d’une agence partenaire telle que Seonity.com pour vous accompagner dans le déploiement de votre stratégie.

Votre relation presse médias

Ereferer vous propose de toucher une audience encore plus grande à travers une communication auprès des plus grands journaux et sites internet. Une telle communication est de nature à améliorer votre e-réputation, ainsi qu’à booster votre visibilité dans les moteurs de recherche. En associant cette démarche à celles qui précèdent, vous vous retrouverez très vite sur la première page des résultats de recherche.

En effet, une bonne e-réputation est un aspect à ne pas occulter lorsque l’on travaille à un meilleur référencement dans les moteurs de recherche. Lorsque vous communiquez auprès des grands journaux et sites internet ayant une voix d’autorité, vous envoyez un signal fort sur la qualité et le standing des services que vous proposez. C’est une bonne façon de booster sa communication et de susciter la confiance des internautes. Cela aura l’effet de multiplier le trafic vers votre site, avec une incidence directe sur votre positionnement.

Lire la suite sur Forbes

Réveillez le digital-native qui sommeille en vous

Nous entrons dans une nouvelle ère de la vente B2B. Sous l’effet conjugué de l’évolution des habitudes des consommateurs, des évolutions économiques et des nécessités engendrées par le COVID-19, les équipes de vente font face à de profondes évolutions de leurs modes de travail et doivent rapidement se réinventer.

Si les équipes de ventes ont globalement bien su s’adapter aux nouveaux modes de travail, la perte de la possibilité de rencontrer des clients et prospects en personne se ressent comme un réel manque pour nombre d’entre elles. Ces rencontres en tête-à-tête, que ce soient lors de rendez-vous avec des clients de longue date ou de salons interprofessionnels, étaient clés pour se créer un réseau et booster les ventes. Cette disparition accentue la nécessité pour les équipes de ventes de s’adapter à un environnement digital-first. C’est notamment ce que souligne une étude de McKinsey, qui constate une croissance des ventes en ligne par rapport à celles en magasin avec le COVID-19. D’après l’étude, 64 % des entreprises B2B estiment que la vente à distance est tout aussi efficace, voire plus efficace, que la vente sur le terrain.

L’ère des « guerriers de la route » semble toucher à sa fin. Dans ce Nouveau Monde, quelle place les équipes de ventes conserveront-elles ?

Saisir l’opportunité de se réinventer

La perte de rencontres en tête-à-tête et de salons interprofessionnels peut être compensée par des gains dans le digital.

L’évolution vers une approche digital-first peut offrir de nombreuses opportunités aux équipes de ventes. Par exemple, elle peut les aider à augmenter leur productivité, mais aussi leur offrir de nouveau moyen de contacter leurs prospects, leur donnant ainsi un clair avantage par rapport aux équipes concurrentes, potentiellement moins productives et ayant des interactions limitées avec leurs prospects en période de confinement. Avec la possibilité de travailler à distance, les vendeurs passent aussi mois temps à se déplacer, ce qui signifie aussi plus de temps pour se concentrer sur la recherche de nouveaux prospects et accélérer le cycle de vente.

Sans surprise, la technologie est au cœur de ce changement. Les responsables des ventes ont la responsabilité d’investir dans des outils permettant de compenser le manque créé par l’absence de réunions et salons interprofessionnels. Considérer ce changement imposé comme une opportunité d’amélioration est clé pour les équipes de vente à l’ère (digitale) actuelle.

Les équipes de vente doivent prendre le temps d’évaluer le parcours (digital) client et de comprendre comment remplacer des rencontres physiques par des interactions en ligne. L’adoption d’une culture “digital-first” n’est plus facultative : elle est devenue essentielle pour recréer un lien avec les clients, mais aussi pour augmenter la productivité et améliorer les performances opérationnelles.

Passer le cap du digital

La clé pour réussir dans un monde digital est d’adopter des outils de sales enablement qui permettent aux équipes de vente et de marketing d’utiliser le contenu de manière plus efficace et plus pertinente afin de raccourcir le parcours client. Cela aidera les entreprises à mettre en œuvre un storytelling plus cohérent et améliorera l’expérience client.

Le contenu est essentiel pour dynamiser les ventes en ligne, et c’est là que le storytelling digital prend toute son importance. Donner aux vendeurs les outils nécessaires pour utiliser un contenu en cohérence avec leurs besoins et les préférences de leurs clients favorisera les transactions, car les vendeurs peuvent démontrer rapidement et efficacement qu’ils comprennent les besoins du client. Les équipes de vente peuvent partager un contenu personnalisé et adapté, tels que des cas clients pertinents, ce qui constitue un moyen efficace de nouer des contacts avec des acheteurs.

Une fois les outils de sales enablement en place, les équipes bénéficient d’un accès à une source unique de contenu qui leur permettra de découvrir, de personnaliser et de fournir facilement les bonnes informations aux bons clients, puis d’en mesurer l’impact.

Cet élément de mesure a un rôle central à jouer dans un monde où les données sont de plus en plus importantes. C’est d’ailleurs ce qu’illustre la récente enquête “State of Sales” de LinkedIn, qui révèle que les départements de vente B2B exploitent plus que jamais l’analyse des données, notamment pour la prospection (56 %), l’évaluation des performances (51 %) et l’évaluation des modèles de perte d’activité (48 %).

La force des données est particulièrement évidente lorsqu’il s’agit de mesurer l’engagement des clients. Sur quel contenu le client passe-t-il du temps ? Quel est le contenu qui a le plus d’impact dans un secteur spécifique ? Quel type d’informations les acheteurs recherchent-ils à un certain stade du parcours du client ? L’intégration de systèmes d’analyse de données qui fournissent les réponses à ces questions est essentielle pour aider les vendeurs non seulement à mieux sélectionner le contenu qu’ils font parvenir à leurs clients et prospects, mais aussi à capter leur attention malgré la distance.

Lire la suite sur It Social

Le nouveau portail vocal de Cognigy porte les expériences de service client à un niveau encore plus élevé

L’IA conversationnelle vocale résout les défis en termes de communications et augmente la satisfaction des clients et des employés, grâce à l’automatisation, améliorant la précision et l’efficacité

DÜSSELDORF, Allemagne et SAN FRANCISCO et SYDNEY–(BUSINESS WIRE)–Cognigy, un leader mondial en IA conversationnelle, a annoncé aujourd’hui le lancement de Cognigy Voice Gateway (VG), une solution vocale d’intelligence artificielle, qui déploie des agents virtuels (bots vocaux à conversation naturelle) pour les appels vocaux entrants et sortants automatisés, aussi bien par voie téléphonique, que via le Web ou le mobile. La solution Cognigy VG est conçue pour permettre aux entreprises d’automatiser de gros volumes de demandes auprès du service client, tout en fournissant des expériences personnalisées de haute qualité, à grande échelle, sur n’importe quel canal et dans n’importe quelle langue.

En 2020, les équipes de service à la clientèle ont été confrontées dans tous les secteurs à des problèmes sans précédent, entraînant des réductions de personnel, des problèmes en termes de distribution des charges de travail, et autres. Les centres de contact ont dû faire face à des taux de satisfaction les plus faibles depuis des années, en raison de longs menus SVI, des temps d’attente prolongés, des systèmes de Compréhension du langage naturel (Natural Language Understanding, NLU) inadéquats pour résoudre les problèmes des clients, des options de canaux étroits, et un retard général du progrès technologique.

Cognigy VG est une solution complète qui vient combler ces lacunes. Cette solution de SVI (Serveur vocal interactif), conversationnelle basée sur l’intelligence artificielle et prête pour l’entreprise peut déployer des agents vocaux virtuels, coexister avec la technologie existante, et optimiser le travail des agents humains. Grâce à ses capacités multitâches avancées, Cognigy VG peut traiter des milliers d’appels téléphoniques IA parallèles, avec des flux audio en live en temps quasi réel. Des configurations redondantes avec des instances de portail vocal sous-jacentes sont disponibles pour assurer un fonctionnement 24 h/24 et 7 j/7 dans le respect de l’intégrité.

« L’IA basée sur la voix est le futur du service client et des communications », a déclaré Philipp Heltewig, PDG et co-fondateur de Cognigy. « Les équipes de service à la clientèle ont été submergées pendant la pandémie, et nous dirigeons l’automatisation des conversations pour faciliter la vie à tous. Cognigy Voice Gateway aide désormais nos clients mondiaux à réagir aux pressions en s’adaptant à la demande, en réduisant les temps de résolution des appels, et en surmontant d’autres défis majeurs afin d’améliorer la satisfaction sur de nombreux fronts. »

Points saillants de la Cognigy Voice Gateway :

  • Compétences conversationnelles intelligentes : Comprend, interprète et analyse les appels vocaux pour répondre de manière adéquate en langage humain.
  • Technologie avancée : Utilise des technologies d’intelligence artificielle, nouvelle génération, notamment l’apprentissage automatique (AA), le traitement du langage naturel (TLN), la génération en langage naturel, l’analyse de sentiments, et la reconnaissance vocale, pour fournir un résultat de qualité optimale.
  • Multitâches : Traite simultanément des milliers d’appels ; facilite et accélère la résolution des problèmes routiniers pour les appelants.
  • Assistance pour les agents réels : Accélère les appels routiniers, transférant les appels de manière fluide vers un agent réel lorsqu’une interaction requiert une intervention humaine.
  • Sécurité : Sécurité de qualité entreprise, confidentialité RGPD, résilience, conformité et disponibilité.

Écouter un exemple d’interaction téléphonique automatisée, et en savoir plus sur Cognigy Voice Gateway à l’adresse https://www.cognigy.com/products/voice-gateway.

Lire la suite sur Business Wire

Dendra Systems combine intelligence artificielle et drones pour lutter contre la déforestation

Dendra Systems propose d’aider les entreprises à restaurer des écosystèmes et la biodiversité. Pour cela, la start-up fournit des informations précises sur l’état de ces terres grâce à ses technologies d’analyse des données. Puis, des drones sont utilisés pour replanter des arbres et arbustes afin de réhabiliter les terres endommagées.

Dendra Systems se focalise sur la restauration des écosystèmes et de la biodiversité à grande échelle. Pour parvenir au mieux à remplir sa mission la start-up américaine combine des solutions d’analyse des données, d’intelligence artificielle et de drone. La pépite fondée en 2014 a annoncé avoir levé 10 millions de dollars en septembre dernier. Cette Série A était menée par At One Ventures, Airbus Ventures, Future Positive Capital, et Chris Sacca’s LowerCarbon.

UN DIAGNOSTIC PRÉCIS DE L’ÉTAT DU TERRAIN

Dans un premier temps, Dendra Systems fourni un diagnostic précis de l’état du terrain et de son écosystème avec des informations sur l’érosion des sols, l’évaluation des terres abimées, l’identification et la cartographie de chaque espèce présente sur chaque mètre carré, etc. Pour parvenir à remplir cette étape, Dendra Systems se base sur des captures de données ultra haute résolution qui sont traitées avec des algorithmes d’intelligence artificielle spécifiquement entraînés à traiter des informations sur l’écologie.

Identification et cartographie de toutes les plantes présentes.

Puis, la start-up établie des tendances sur l’évolution du terrain et un plan précis de restauration. A ce stade, les drones peuvent entrer en action : un drone dépose 120 graines par minute, soit 150 fois plus qu’avec une méthode traditionnelle de plantation, et le taux de plantation est plus élevé, assure Dendra Systems. L’utilisation de drones limite aussi les risques sur le terrain.

Lire la suite sur L’usine Digitale

Comment Mastercard accompagne l’innovation dans l’expérience de paiement

Dans ce podcast, découvrez comment Mastercard se positionne comme un partenaire de référence pour l’accompagnement des startups des fintech.

Aujourd’hui, le numérique est le reflet d’une nouvelle conception de la société qui s’infiltre partout. Certains acteurs historiques prennent les rênes en favorisant l’innovation pour favoriser de nouveaux usages. C’est notamment le cas de Mastercard. Dans ce premier podcast pour Culture Numérique, nous échangeons avec Alexandra Zana, Head of Business Development France chez Mastercard. Depuis plus de 10 ans, l’entreprise offre des structures d’accompagnement aux startups de la fintech et cherche à se positionner comme un acteur incontournable sur le marché des paiements.

Selon Alexandra Zana : “dans un certain sens, nous considérons que Mastercard est une grande fintech puisque nous sommes 85 collaborateurs parisiens, c’est moins que certaines autres fintechs. Nous souhaitons être le partenaire de référence dans l’accompagnement des startups de la fintech. Au sein de mon service, notre mission est de développer les business de demain pour Mastercard. Nous accompagnons nos clients dans leur processus de paiement et nous poussons également les nouveaux usages de paiement”.

Un dispositif d’accompagnement pour les startups fintech

En 2020, le secteur de la fintech est plein d’énergie. Un marché en très bonne santé. Plusieurs grandes levées de fonds ont notamment eu lieu en 2019 avec Qonto (104 millions d’euros) et Spendesk (35 millions d’euros). De nouvelles initiatives poussent à l’émergence de nouveaux acteurs sur ce marché. Mastercard a justement mis en place des dispositifs d’accompagnement pour une sélection de startups de la fintech. L’objectif est de répondre à leurs enjeux d’agilité et d’innovation.

Lire la suite sur Siècle Digital

Plus de 4 milliards d’utilisateurs sur les réseaux sociaux

Selon un rapport de l’agence We Are Social, les taux de croissance des médias sociaux s’accélèrent dans le monde au mois d’octobre 2020.

Plus de 4 milliards de personnes utilisent désormais les réseaux sociaux chaque mois et près de 2 millions de nouveaux utilisateurs en moyenne les rejoignent chaque jour.

L’étude révèle également que les internautes passent maintenant en moyenne près de 2 heures et demie par jour sur des plates-formes sociales, tandis que plus des deux tiers de la population mondiale utilisent désormais un téléphone portable (67 %).

Parmi les plates-formes, c’est Instagram qui a touché le plus grand nombre de nouveaux utilisateurs entre juillet et septembre 2020 avec un bond de 7 % de l’audience publicitaire.

Lire la suite sur La Presse.

BIG SUCCESS, VIA SA PLATEFORME SACRÉS FRANÇAIS EN PARTENARIAT AVEC AWADAC, DONNENT UN SECOND SOUFFLE AUX COMMERÇANTS DE QUARTIERS PENDANT LE CONFINEMENT

A l’annonce de ce second confinement, les supermarchés obtiennent le droit de maintenir leur activité, provoquant le déclin de nos commerçants de quartiers contraints, eux, de fermer leurs enseignes.  

Ne pouvant pas regarder nos commerçants Français sombrer sans réagir, Sacrés Français et Awadac (plateforme de création de boutiques en ligne) ont décidé de contribuer à la résistance du commerce de proximité en offrant une solution adaptée pour gérer leur commande sur internet.

Awadac accompagne depuis 6 ans les restaurants sur la vente en ligne. Grâce à sa solution Edistore, les restaurateurs peuvent éditer leur page de vente en ligne en quelques clics, communiquer sur tous les canaux (réseaux sociaux, flyers, presse, site internet, etc), et suivre toutes les commandes de leurs clients en temps réel.

Aujourd’hui, AWADAC ouvre ses services à tous les commerçants de quartiers, qui peuvent désormais se digitaliser en un instant et continuer de proposer leurs produits en vente à emporter ou en livraison. De plus, à partir d’aujourd’hui, et ce pendant 2 mois, l’inscription est gratuite et sans engagement !  

La plateforme Awadac connait un franc succès depuis des années grâce à sa facilité et sa rapidité d’inscription pour les utilisateurs ainsi que son support téléphonique en cas de besoin. 

Lire la suite sur BIG SUCCESS

Pantone décline ses couleurs de l’année en skateboards

Une édition limitée pour les 20 ans de “Color of the Year”.

Chaque année depuis 2000, Pantone dévoile LA couleur de l’année qui s’imposera dans les cahiers de tendance. Un événement attendu censé mettre en couleur les attentes de l’année à venir. 2020 a eu droit à « Classic Blue », un bleu nuit « rassurant » selon Pantone, qui suggère « le ciel au crépuscule », et ses « qualités rassurantes » , « protection » et stabilité. On peut dire que l’Institut des couleurs Pantone a eu du nez cette année…

Pour célébrer les 20 ans de « Color of the Year » et autant de teintes, la référence des nuanciers s’est associée à la marque de chaussures et accessoires de surf et de skateboard Globe autour d’une édition limitée de skateboards.

Conçue en érablier canadien Resin-7, la collection comprend deux coffrets de 5 pièces (8,25 pouces), chacune numérotée dans un nombre limité à 200. La marque, la description de la couleur choisie et d’autres informations sur cette collaboration sont également gravées au laser sur le dos de la planche. Le coffret est imprimé en Rouge (PANTONE 485 C) ainsi qu’en noir, dans les mêmes proportions que la fameuse plaquette Pantone.

Le premier coffret 2011-2020 de planches à rouler comprend les couleurs « Tangerine Tango » (2012 – PANTONE 17-1463), « Greenery » (2017 – PANTONE 15-0343’, « Ultra Violet » [2018 – PANTONE 18-3838], « Living Coral » [2019 – PANTONE 16-1546], et le « Classic Blue » [PANTONE 19-4052] de cette année.

Le 2e coffret 2000-2010 revient quant à lui sur la précédente décennie avec « Cerulean Blue » [2000 — PANTONE 15-4020], « True Red » [2002 — PANTONE 19-1664], « Sand Dollar » [2006 c – PANTONE 13-1106], « Mimosa » [2009 PANTONE 14-0848], et « Turquoise » [2010 – PANTONE 15-5519].

Le premier coffret est d’ores et déjà disponible sur l’e-shop de Globe au prix de 399,95 euros [425 dollars]. Le 2e coffret sera mis en vente le 6 novembre prochain.

Lire la suite sur La Reclame

1 CONSOMMATEUR FRANÇAIS SUR 3 COMMANDE EN LIGNE AU LIEU D’ALLER EN MAGASIN

Facebook a lancé l’étude « Industry Micro-Shifts », en partenariat avec Kantar Profiles, pour comprendre comment les acteurs du e-commerce peuvent s’adapter aux changements de comportement des consommateurs suite à la crise sanitaire. L’étude révèle un enjeu de taille pour les acteurs du e-commerce : les consommateurs font de plus en plus d’achats en ligne pour une multitude de produits et les préfèrent même aux achats en magasin. Ainsi, près de 1 consommateur sur 3 en France déclare commander en ligne des produits qu’il aurait normalement achetés dans un magasin.

En complément de ce phénomène qui semble vouloir perdurer, la diversification des achats en ligne devient plus grande à mesure que les consommateurs adoptent de plus en plus les nouvelles plateformes d’achat numériques. Et bien que les sites de e-commerce dominent le classement (56% des Français consomment via ce canal), l’étude met en avant une utilisation nouvelle des applications de messagerie et des réseaux sociaux pour effectuer des achats en ligne. Ainsi, respectivement 53% et 50% des Français ont utilisé ces canaux pour la première fois pour effectuer un achat. Ces nouvelles habitudes semblent être motivées par plusieurs facteurs différenciant lorsqu’il s’agit d’effectuer ses achats en ligne – parmi ceux-ci, nous retrouvons : un prix plus avantageux (65%), une commodité accrue (60%), la fiabilité (60%).

Lire la suite CBNews

Réseaux sociaux : où en est la confiance des utilisateurs ?

Chiffres : L’étude US Digital Trust Survey d’Insider Intelligence est sortie il y a quelques semaines. On y découvre le classement des médias sociaux en fonction de la confiance de leurs utilisateurs. Résultat : LinkedIn arrive en tête et Facebook se retrouve dernier !

Confiance et réseaux sociaux, voilà un sujet intéressant ! Outre-Atlantique, la compagnie américaine Insider Intelligence vient de publier un classement des plateformes sociales en fonction de la confiance que leur portent les internautes. LinkedIn est le réseau jugé comme étant le plus fiable, suivi de Pinterest et Snapchat. En revanche, Twitter, Tiktok et Facebook sont les derniers sur la liste.

Avec l’épineux sujet de la protection des données privées, les réseaux sociaux voient leur cote de popularité évoluer au fil des années. Les fuites de données et parfois les scandales viennent évidemment influencer l’opinion publique ; et dernièrement Facebook, TikTok et Twitter en ont fait les frais aux États-Unis. Mais qu’entendons-nous par confiance à l’égard de plateformes numériques ? Eh bien, il s’agit simplement de la capacité d’un réseau à protéger les informations personnelles et fournir un environnement sûr à ses utilisateurs. 

Dans le rapport 2020 de la société Insider Intelligence, l’opinion des consommateurs a été évaluée sur cinq paramètres : la sécurité, la légitimité, la communauté, l’expérience publicitaire et la pertinence publicitaire. Les neuf réseaux sociaux les plus utilisés ont ainsi été classés en fonction des réponses données par 1865 Américains âgés de 18 à 74 ans. 

On connaissait le désamour des plus jeunes pour Facebook, mais il faut aussi compter sur le manque de confiance de 32% de ces utilisateurs aux USA. En effet, près d’une personne sur trois estime que ses données et sa vie privée ne sont pas sécurisées sur le Social Network. Facebook a bien tenté de faire des efforts depuis en donnant plus de contrôle aux utilisateurs, mais le scandale Cambridge Analytica a laissé des traces ! À chaque tentative, les résultats sont minimes.

Parmi les derniers de la classe, TikTok et Twitter n’ont respectivement pas la confiance de 22% et 21% de leurs usagers. Pour TikTok, c’est son origine chinoise et l’intensification de la surveillance du gouvernement américain, qui ont probablement eu un impact négatif auprès de l’opinion publique. Concernant Twitter, le réseau social avait été critiqué en 2019 pour le partage de données personnelles avec des annonceurs sans autorisation. Et cette année, un bug qui collectait et partageait les données de localisation d’utilisateurs a fait parler de lui, avant d’être corrigé.

LinkedIn premier de la classe

Seuls 10% des internautes ne font pas confiance à LinkedIn. Pourquoi cela ? Du fait de son caractère professionnel, le réseau social a une image sérieuse. Mais, d’après les analystes, c’est avant tout une histoire de couverture médiatique.

Lire la suite sur ZDNet

Expert Digital